Comme vous avez pu le lire dans l’article diffusé ici, l’IronViz 2017 est bel et bien lancé ! La date limite de soumission était dimanche 26 mars 2017 et lorsqu’il s’agit de faire la cour à la princesse, les frenchies ont une réputation à tenir et répondent donc toujours présent !

Le thème cette fois-ci : les fichiers spatiaux ! Nouvelle fonctionnalité majeure de la version 10.2 de Tableau, geojson et shapefiles sont à l’honneur pour ce premier tour.

Ainsi, nos data analystes Jonathan « Trash » Trajkovic et Franck « Chickenguyen » Nguyen proposent deux Vizs pour conquérir le cœur de la princesse.

 

Allô Tarie ? Ici Gogne ! … ah ah ah … -_-

La première proposition faite pour amadouer le cœur de notre belle et tendre concerne les opérateurs mobiles et la couverture réseau fournie. Il faut bien que les communications soient disponibles pour entretenir la relation florissante ! Heureusement pour nous, l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a libéré des données il y a quelques semaines. Elle fournit notamment des shapefiles (ça tombe drôlement bien dis donc ! ^^) présentant la couverture réseau (3G et 4G) des quatre grands opérateurs mobiles français. A côté de cela, on peut trouver quelques indicateurs comme le débit moyen, le taux de réception d’appel, de SMS… ainsi qu’un fichier regroupant les positions géographiques des sites mobiles (antennes, of course).

C’est donc avec une grande témérité et pugnacité que Jonathan « Trash » Trajkovic s’est lancé dans l’aventure des réseaux mobiles aidés de ses plus braves compagnons d’armes : Franck « Chickenguyen » Nguyen alias « Perceval » et Meriadeg « Join ‘em » Jaouen alias « Karadoc ». Nécessitant un traitement de données conséquent, les shapefiles ont été modifiés, re-modifiés, re-re-modifiés, re-re-RE-modifiés afin d’obtenir une matière première des plus pures et nobles. Ceci nous a permis de pouvoir positionner, damoiseaux et damoiselles, sur une même carte les antennes et les zones de couvertures. Plus personne ne sera perdu désormais !

 

iron viz 2017 synalteam pingu

 

Tout ceci nous a permis également de constater que Free est toujours en retard en termes de réseau (on considère les antennes qui sont à eux et non les locations chez d’autres opérateurs), que Bouygues a su bénéficier des chantiers BTP pour installer son réseau d’antennes et qu’Orange, opérateur historique, possède la plus grande couverture, bien évidemment.

Nous avons également décidé d’enrichir un peu le jeu de données, que nous considérions trop pauvre pour séduire notre dulcinée, avec les parts de marché des opérateurs. Ceci a permis de compléter un tableau de bord simple mais permettant de voir si oui ou non un opérateur est présent sur un territoire précis. Et tous les opérateurs sont sur une même carte. Et des indicateurs sont présents à côté pour voir ce qui nous intéresse. Espérons que cela soit suffisant pour charmer la belle !

 

iron viz 2017 synalteam aladin jasmine tiger

 

Et vous, un doute sur un opérateur ? Un déménagement à l’approche ? Un voyage au fin fond de la Creuse ? Allez vérifier !

Lien vers la viz

 

#THUGLIFE

La deuxième viz propose une analyse des incivilités à Paris à partir des données opendata de l’application « Dans Ma Rue ».

iron viz 2017 synalteam logo paris dans ma rue

Pour rappel, l’application collaborative propose à ses utilisateurs de signaler les anomalies détectées dans leur rue (objet abandonné, graffiti, mal-propreté et moult autres évènements ou dégradations liés à l’espace urbain). Ces anomalies sont alors transmises aux services techniques appropriés afin que ces derniers puissent intervenir au plus vite, afin que nous puissions nous promener au cœur de la ville de l’amour avec notre dulcinée ; le tout sans encombre !

 

iron viz 2017 synalteam janitor scrubs

 

Et devinez quoi ? Ces données sont spatialisées !

On peut alors rapidement voir quels sont les arrondissements et quelles sont les rues les plus sujets à des dégradations. On observe alors que le 11e arrondissement de Paris est clairement celui qui a cumulé le plus de signalements au cours du temps. Ce n’est donc clairement pas dans cet arrondissement que nous emménagerions avec notre princesse. Dégradations qui sont principalement composées de graffitis (en forte croissance) et d’objets abandonnés. C’est néanmoins le 3e arrondissement où le plus d’anomalies ont été signalées proportionnellement à la population résidente. Là encore, les incivilités sont nettement dominées par la présence de graffitis mais on retrouve en deuxième position des soucis de propreté.

Si globalement, la tendance générale montre la prépondérance des graffitis, certains quartiers se démarquent, notamment le 16e qui se caractérise par des signalements majoritairement composés d’objets abandonnés. Peut-être avons-nous trouvé l’arrondissement idéal pour notre princesse !

D’autres tendances peuvent être dégagées, mais le mieux, cela reste encore d’aller jouer et d’observer les rues où vous pourriez vous promener avec votre tendre et douce !

Lien vers la viz

Conclusion

Tous ces tests nous ont permis de pousser un peu ce connecteur géospatial afin de voir les potentielles limites ou contraintes mais également les avantages et les performances. Parlons tout d’abord des choses qui fâchent : la géométrie interprétable actuellement se limite aux polygones et aux points (pas de « line » et « multiligne », les fichiers doivent être très très propres (notamment les geojson) et les gros fichiers peuvent être longs à charger. Pour ce qui est des avantages, indéniablement, ça change la vie de ne plus avoir à créer des fichiers de reconstruction de polygones. De même, les performances (même avec des chargements parfois lourds) sont au rendez-vous et des polygones de plusieurs centaines de milliers de points peuvent être affichés sans trop de problème. Également, les jointures avec d’autres sources sont faisables facilement (heureusement ! ^^). Bref, c’est à notre avis une belle avancée !

Mais dans tout ça, qu’en pensera notre belle princesse ?!

 

Brave Disney GIF - Find & Share on GIPHY

 

 

 

Un grand merci à notre community manager, Hélène « Mamie Bibiche » Trouvé, sans qui tout cela serait impossible, inimaginable, insurmontable et désespérant !

Enregistrer

Enregistrer