generation data synaltic big data paris 2018

Lors du Salon Big Data Paris 2018, nous sommes allés à la rencontre des hommes et des femmes qui font la GENERATION DATA. Et vous, pensez-vous en faire partie ?

 

 

Pensez-vous faire partie de la #GENERATIONDATA ?

« J’utilise des outils data, je m’intéresse à la data, donc on peut dire que je fais partie de cette génération, oui ! »

Martin Rouault, Croix Rouge française.

 

« Je ne sais pas si je suis un représentant de la GENERATION DATA mais ce qui est sûr c’est qu’on y contribue. Je suis dans l’assurance donc c’est des vieux métiers qui existent depuis très longtemps et qui sont parfois un peu rébarbatifs et si on est la GENERATION DATA, on est un peu les personnes qui s’intéressent à moderniser les processus avec de la donnée. »

René Harig, Allianz.

 

« Bien que je n’aie plus l’âge, je ne suis plus de la même génération mais oui, j’en fais complètement partie, parce que la data a toujours été pour moi le nerf de l’entreprise. Maîtriser ses données, c’est maîtriser son activité, c’est maîtriser non pas les a priori ou les biais cognitifs, mais maîtriser là où l’on doit aller. »

Marc Sallières, Synaltic.

 

« Parce qu’on a un certain âge et parce qu’on a des outils qui nous font manipuler de la donnée même à titre perso, on est tous membres de la GENERATION DATA. »

Jean-Guillaume Burlet, OVH.

 

« Qu’on ait 20 ans ou qu’on ait 50 ans, du moment qu’on a envie en fait d’appréhender ce monde de la data, on est dans une GENERATION DATA. »

Lorena Aguiar, Étudiante en Master Big Data.

 

« Forcément j’en fais partie, forcément ce sont des questions qui m’intéressent et qui m’appellent parce que je vais être amené et j’évolue dans ces sociétés-là. »

Balthazar Vialley, Etudiant HEC.

 

« Je suis un vieux représentant de la génération précédente. J’ai étudié les statistiques, je travaille dans la donnée depuis 20 ans. Il y a une amplitude au niveau de la donnée, de l’importance qu’elle prend depuis quelques années qui est évidente. Je suis peut-être un vieux représentant de cette génération mais en tout cas j’ai la même approche qu’eux. »

Nicolas Baret, Snowflake.

 

« Moi j’ai toujours travaillé dans la data, j’ai jamais connu autre chose, je pense en faire partie et je pense aussi continuer pendant longtemps dans ce domaine-là, c’est un domaine qui me plait beaucoup. »

Tristan Guillevin, Actinvision.

 

« Oui complètement ! Déjà je suis, comme on dit, toujours connectée, je comprends maintenant pourquoi on va me demander par exemple, mes données et je suis prête à les partager. C’est grâce aux données qu’on va pouvoir faire un marketing plus personnalisé donc oui oui j’en fais complètement partie ! »

Lena Diascorn, Trifacta.

 

« La GENERATION DATA il y a bien longtemps qu’elle a été initiée et nous en faisons partie. Je pense que oui, autour de l’intégration de données, la BI, bah voilà, ça fait très longtemps qu’on fait partie de cette génération sauf que maintenant, elle va exploser. »

Charly Clairmont, Synaltic.